Barbie au Paradis…

tahiti

Après un vol quelque peu long il ne faut pas se mentir, je suis arrivée à presque minuit à Tahiti. Patrick, coureur installé sur l’Ile de Tahiti, dont je vous ai parlé précédemment était là et j’ai eu le droit à mon collier de fleurs ! C’est vrai qu’une arrivée de nuit est un peu dommage mais la chaleur est déjà là et bien là. L’humidité ambiante vous tombe dessus dès la descente de l’avion et je comprends vite pourquoi ce fameux marathon n’est pas une balade de santé.

Je n’ai réussi à dormir que 3 h mais j’ai pu profiter de la terrasse de son appartement pour découvrir l’Ile de Mooréa au fond là bas. A 4h du matin, il n’y avait pas que moi de réveillé puisque j’ai vu des kayaks passés tranquillement sans faire de bruit. Ce matin direction le port et le bateau pour rejoindre l’Ile de Mooréa qui sera le lieu du marathon. Traversée agitée puisqu’on a eu le droit à une averse des plus impressionnantes genre pluie de mousson. En 2 sec. je suis trempée mais ravie ! Bon le souci c’est que je vais débarquer totalement trempée avec une tête de chien mouillé mais Alain l’organisateur du marathon va me reconnaître quand même, sûrement au volume de mes bagages !!! Il m’a conduit à mon hôtel et vous allez vite comprendre en voyant les photos si j’arrive à les mettre en ligne que partir d’ici va être difficile, très difficile… Je vais vous laisser pour aller goûter la piscine, oui je sais il n’y a pas de justice !!!