Le marathon de l’Antarctique est fini

Cécile a bouclé le marathon en 4h42 dans des conditions difficiles

Message reçu de Cécile juste après l’arrivée:

 »Si vous voulez vous faire une idée de ce qu’est le marathon de l’Antarctique, mettez dans un shaker un peu de Saintelyon, un peu de marathon du Mont Blanc, un peu de mer de glace, rajouter un dernier semi avec un vent ambiance pointe du Groin les grands jours, secouez bien et servez glacé ! J’ai fini en 4h42 ce qui vu les conditions et surtout la mienne de condition me ravit.

Ma cheville blessée au semi de Paris m’a lâchée au 9° miles et mes lombaires ont gentiment attendu le 21° milles. J’ai fait toute la course toute seule, imaginez un peu 42 km sans pouvoir dire autre chose que « good job » et « hello » aux coureurs que je croisais… Je me demande finalement si ce n’est pas ça qui a été le plus dur…

Je vais de ce pas boire mon coca et manger un bout, il est presque 15h pour moi et le petit déj remonte à 6h30. Je vais devenir dangereuse ! Il vous faudra attendre mon retour en France pour le CR.

Cécile, première française à avoir fini le marathon de l’Antarctique !!! »