La marche nordique : quelle différence avec la marche normale ?

Apparue dans les années 90, la marche nordique est aujourd’hui devenue une discipline sportive à part entière. Différente du jogging et de la randonnée, elle nécessite un équipement spécifique et requiert une endurance pour les pratiquants. Comme tous les sports, elle vise une bonne santé du corps et de l’esprit.

Qu’est-ce que la marche nordique?

La marche nordique est une activité qui se pratique en plein air. Pour ce faire, les pratiquants utilisent des bâtons pour marcher. Cette discipline tient son nom des gestuelles qui imitent celles des skieurs nordiques. En fait, les passionnés du ski de la Finlande ont aussi profité de la saison estivale pour s’entraîner. Ainsi, ils faisaient de la marche en utilisant les bâtons: des gestes précis pour assurer une meilleure force musculaire et un épanouissement pour des bienfaits psychologiques et un retour en force à l’arrivée de la saison. Aujourd’hui, la marche nordique se pratique au quotidien ou en fin de semaine partout dans le monde. En France par exemple, elle rassemble des milliers de licenciés. La ligue prévoit des compétitions en marathon et en triathlon. Ce qu’il faut noter, c’est que cette discipline est différente du jogging ou de la randonnée. Bien entendu, ce sont toutes des activités qui favorisent la dépense énergétique et assurent de meilleures conditions cardio-vasculaire. Ces différences se situent dans la manière de pratiquer. A part l’utilisation d’un matériel adéquat, elle montre quelques particularités.

Une technique…Propulsive!

La marche nordique est une activité qui est moins traumatisante que le jogging, mais elle n’est en rien une pratique facile. D’abord pour cette course nature, il est impératif d’utiliser des bâtons de marche. En fait, ce sont ces deux manches qui favorisent les gestuelles pour permettre la propulsion vers l’avant. En effet, placés en avant du corps avec les pointes en arrière, tels les skis de fond, les bâtons aident non seulement le marcheur à aller plus vite avec une attitude athlétique, mais aussi à accentuer le mouvement naturel des mains. Concrètement, les gestuelles se font comme suit : les pieds se mettent l’un après l’autre et le bras est tendu le plus loin possible sans plier le coude pour ensuite ramener le bâton, avec la pointe en avant, sur l’arrière. Tout ceci avec une posture bien droite et des équipements adéquats comme dans un marathon: baskets adaptées à la marche, vêtement souple et petit sac pour la gourde. Les avantages de la marche nordique sont aussi importants que les bienfaits du jogging. En effet, si la marche classique fait dépenser 250 calories en une heure, le jogging 350, elle permet une dépense énergétique de plus de 40 calories. C’est donc une activité très rentable, car pendant que l’esprit profite pleinement de la nature, le corps se débarrasse de la mauvaise graisse. Ce sport nécessite alors une préparation psychique, mentale et physique avant toute pratique. Ainsi, l’avis d’un médecin peut s’avérer nécessaire.

Les particularités de la marche nordique

Dans la pratique de la marche nordique, on retrouve les mêmes bienfaits de la course à pied. Elle permet la tonification de l’ensemble du corps, c’est-à-dire les muscles et les os. En effet, elle tonifie la masse musculaire au niveau du haut, des bras et des pieds et renforce les articulations à ces niveaux également. Elle favorise aussi la perte de poids en diminuant la rétention d’eau. Elle assure ainsi une meilleure circulation sanguine. Elle agit donc positivement sur la pression artérielle. La marche nordique est une discipline qui nécessite beaucoup d’entraînements, car elle est très technique. Cela n’empêche le fait qu’elle soit accessible à tout le monde qu’on soit petit ou grand, homme ou femme. En fait, il existe des clubs qui s’ouvrent à tous ceux qui veulent s’initier à ce sport assez particulier. En somme, cette discipline se définit comme étant une activité active et rapide qui nécessite de la vitesse et de l’endurance. Une bonne base sur cette discipline permet aux pratiquants de courir en montagne bienfait et de pratiquer d’autres activités similaires sans aucuns problèmes. En fait, elle est considérée comme un sport complet apportant des bénéfices sur l’ensemble du corps et de l’esprit. Elle peut être pratiquée en complément d’autres activités sportives en guise de renforcement de la performance.